Salut !

Aujourd'hui, on va parler séries. Ceux qui me connaissent savent que j'aime beaucoup ça, même si le temps me manque pour vraiment en regarder autant que je voudrais.

Parmi celles que j'adore, certaines sont fort peu ou mal connues. J'espère que ce petit article vous donnera envie d'en (re)découvrir certaines !

 

Je n'ai pas vraiment de classement de préférence à donner ici, même si certaines séries m'ont plus touchée que d'autres x) 

Je vais vous parler des 10 que j'ai sélectionnées, assez rapidement pour que l'article ne soit pas trop trop long, mais assez pour vous donner mon avis et vous donner envie de les voir (si ce n'est pas encore fait).

Game of Thrones

Game of Thrones

Commençons par cette série dont la qualité l'a hissée au rang de divertissement internationalement vu, reconnu et médiatisé. Game of Thrones est devenu en très peu de temps un marqueur clé de la pop-culture, une référence dans le genre de la série. Je pense qu'on peut même dire qu'elle a élevé ce genre à un rang qu'on ne croyait pas possible jusque là et qu'elle a permis à un nouveau style de séries d'exister.

 

Résumé : on est dans un empire médiévalo-fantastique appelé Westeros, composé de plusieurs royaumes, dirigés normalement par un seul roi. A la mort de celui-ci, chacun veut conquérir le trône. En parallèle, on apprend qu'un ennemi invisible, mais puissant va tomber sur le royaume en franchissant le mur qui en protège le nord. Au sud, c'est l'héritière de l'ancienne dynastie au pouvoir qui rassemble ses forces pour reconquérir Westeros, qu'elle pense lui appartenir de plein droit. On assiste à la lutte pour le pouvoir et la survie en suivant plusieurs protagonistes les uns après les autres, venant de différents milieux et de différents endroits.

C'est réaliste, et violent, mais finalement pas plus que ne l'est notre monde réel.

 

J'ai personnellement une préférence pour les bouquins, car l'univers est plus riche encore, les intrigues plus compliquées, les personnages plus nombreux, mais la série est quand même particulièrement géniale.

 

Le monde créé par George R.R. Martin est incroyable de complexité, l'histoire, bien que fondée sur des principes de lutte de pouvoir assez simples, entraîne le lecteur/spectateur dans un véritable ouragan d'évènements et de rebondissements et les personnages sont d'autant plus intéressants qu'ils doivent lutter pour survivre dans un monde d'intrigues subtiles ou rien n'est tout noir ni tout blanc.

 

Je ne vais pas en parler plus tant cette série est déjà connue. Si vous ne l'avez pas encore vue, foncez ! Les costumes sont beaux à couper le souffle (Michele Clapton puis April Ferry en conception et Michele Carragher pour la broderie), les effets spéciaux/décors sont magnifiques, les acteurs sont excellents, et l'histoire est à la fois complexe et fabuleuse. Que du bon donc !

 

Type : heroic fantasy

Doctor Who

Doctor Who

Je continue cette sélection avec une autre référence du genre. Doctor Who est la série geek par excellence. Celle dont j'ai entendu parler pendant de nombreuses années, et que je comparais dans mon esprit à Stargate. Or cette dernière série ne m'avait jamais vraiment donné envie et j'ai donc mis très longtemps avant de me mettre à Doctor Who (en fait c'est pas du tout pareil).

J'ai dû commencer avec le 9ème docteur (un jour je regarderai dans l'ordre avec tous les anciens docteurs). Car oui, il faut savoir que c'est une série mythique, qui a débuté en 1963, et qui n'est toujours pas finie.

 

Résumé : Le Docteur est un Seigneur du temps (une race extraterrestre disparue) qui voyage dans le temps et l'espace grâce à son vaisseau appelé le TARDIS (Temps à relativité dimensionnelle inter-spatiale en VF). Il a décidé de protéger la Terre, à laquelle il est très attaché, contre de possibles invasions extraterrestres. Il voyage généralement avec une compagne (ou un compagnon mais c'est plus rare) : c'est une femme intelligente, forte et débrouillarde qui va l'aider dans ses missions et le remettra dans le droit chemin quand il perdra la tête.

 

Cette série me plaît bien sûr grâce à l'histoire, qui nous fait nous balader dans le temps et l'espace à chaque épisode, mais aussi grâce à la profondeur des personnages. Le Docteur, malgré son hyperactivité constante et son sentiment de supériorité, est un personnage attachant, drôle et émouvant. Ses "compagnes-ons" ne sont pas réduit-e-s au rang de potiches faire-valoir. Et même si le schéma principal est plutôt de 1 histoire/ 1-2 épisodes, on retrouve une continuité dans le récit qui nous amène à des rebondissements et des directions inattendu-e-s.

 

Mes épisodes préférés sont généralement ceux écrits par le génial Steven Moffat, qui a aussi écrit des épisodes pour Sherlock, dont je vous parle bientôt.

 

Type : Science fiction

Fringe

Fringe

On reste dans la science fiction avec Fringe.

J'adore cette série. Genre vraiment. Je trouve qu'elle n'est pas assez connue du tout. Non seulement les acteurs sont excellents, mais en plus, l'histoire est juste géniale !

 

Résumé : Fringe est une section spéciale du FBI qui s'occupe des affaires étranges, touchant aux sciences marginales. Olivia Dunham sort de l'asile le savant fou Walter Bishop, et, aidée du fils de ce dernier, Peter, elle arrive à le faire enquêter sur des cas incompréhensibles. On découvre qu'un mystérieux "Projet" serait derrière la plupart de ces cas étranges.

Ça commence de façon assez banale, avec un schéma d'enquêtes policières d'une section spéciale qui s'occupe des affaires dites paranormales, mais très tôt dans la première saison (dans les premiers épisodes en fait), on comprend qu'il y a une explication beaucoup plus vaste derrière tout ça.

Et c'est ce qui fait la force de cette série : tout semble avoir été pensé dès le début et du coup, c'est tout à fait cohérent (même s'il y a parfois quelques petits faux-raccords du scénario de rien du tout). Et il n'y a pas ce truc qu'on retrouve souvent dans ce genre de série du "plus en plus difficile au fur et à mesure qu'on avance dans le temps", comme si il y avait des niveaux à passer dans la vraie vie comme dans des jeux, avec des boss de plus en plus difficiles à vaincre.

 

Sérieusement, je ne peux pas vous en dire trop dessus sans vous spoiler, car on arrive très vite à du contenu auquel on ne s'attendait pas, mais vraiment, allez regarder cette série, elle est top !

 

Type : policier, science fiction

Mentalist

Mentalist

Mentalist est une autre série policière que j'adore. Outre le charisme de Patrick Jane, c'est un autre exemple de série policière qui ne se contente pas de une résolution d'enquête/ épisode (en fait j'aime pas ce schéma, je le trouve simpliste et lassant).

 

Résumé : Patrick Jane se fait passer pour un super médium qui est en contact avec les esprits supérieurs. Manque de pot, pendant une de ses arnaques télévisées, il provoque un tueur en série, qui va salement tuer sa famille. Jane devient alors consultant mentaliste pour le CBI, et les aide à résoudre leurs enquêtes tout en en profitant pour suivre la piste du meurtrier de sa famille, John le Rouge.

 

On a un schéma à la Agatha Christie : on se demande qui est le meurtrier jusqu'à la fin puisque la série pousse le spectateur à enquêter au même titre que dans la fiction. Les personnages sont touchants, intéressants, et attachants.

Mentalist s'inscrit dans les séries années 2000 (NCIS, Cold Case, Bones, Esprits Criminels, etc.) avec un schéma d'écriture et des personnages particuliers, voire stéréotypés (le chef d'équipe charismatique, la brute un peu neuneu mais gentil, la nana badass, l'original-e, etc. le tout ayant un problème avec les autorités supérieures et la hiérarchie) mais parvient à jouer de ce schéma et à en sortir pour rendre les personnages plus complexes et donc plus intéressants.

C'est un peu moins original que d'autres séries que j'ai à vous présenter mais c'est une bonne série du soir à regarder quand on veut se faire un plateau télé. Et c'est, je trouve, la meilleure série policière "banale" qui existe.

 

 

Type : policier

Sherlock

Sherlock

Dans la continuité de la série policière avec un sociopathe très intelligent qui déchire tout, je demande Sherlock.

Je n'ai pas comparé Mentalist avec cette série parce qu'elle est écrite de manière bien particulière (aaaah Steven Moffat ❤) qui s'inscrit tout à fait dans le renouveau de la série dont j'ai parlé avec GoT (en plus c'est anglais et non pas américain, et on sent bien la différence dans le traitement des personnages).

On a une approche plus cinématographique de ce que l'on peut produire pour le petit écran.

Ainsi, Sherlock est composé de toutes petites saisons : 3-4 épisodes, mais ces derniers durent environ 1h30 chacun.

Là, on a l'apothéose de l'enquête policière. On reprend le célèbre détective de Conan Doyle, et on le met au XXIème siècle, avec ses ennemis légendaires eux aussi modernisés pour coller à notre époque.

 

Résumé : Sherlock Holmes est détective consultant pour Scotland Yard, qu'il aide à résoudre des enquêtes en utilisant ses dons d'observation et de déduction. Il est secondé par le Dr. Watson, médecin militaire blessé en Afghanistan, qui devient son colocataire au 221B Baker Street.

 

La modernisation des faits et des personnages apportent une dimension comique et complexe à l'intrigue : comment se baser uniquement sur des empreintes ou des traces quand on peut maintenant commander une bombe à distance grâce à un smartphone? Des personnages secondaires apparaissent et se font petit à petit une place de choix dans la vie de ce sociopathe parfois très antipathique mais somme toute attachant. Et les méchants sont géniaux.

Cette série apporte un coup de frais au genre policier. Et en plus Benedict Cumberbatch est extrêmement sexy charismatique. Donc voilà.

 

Type : policier

The Good Wife

The Good Wife

Encore une série réaliste que je vous propose là. The Good Wife est une excellente série sur le monde des avocats et sur le monde politique.

 

Résumé : Alicia Florrick est une avocate restée au chômage pendant 10 ans durant la carrière politique de son mari. Ce dernier est au coeur d'un scandale au début de la série puisqu'il a été surpris avec des prostituées. Il fait ensuite un tour en prison parce qu'il s'en est mis plein les poches. Alicia doit donc se démerder pour retrouver un boulot, après 10 ans sans avoir exercé. Elle tombe lors d'un entretien d'embauche sur un ami d'études, qui est alors partenaire associé à la tête d'un grand cabinet : il l'embauche. De là, on suit ses affaires, sa vie, la façon dont elle s'en sort, ses combats etc.

 

Si on m'avait donné un résumé de cette série, j'aurais sûrement dit que ça n'allait pas m'intéresser.

Le très réaliste a tendance à vite m'ennuyer et, vous vous en serez rendus compte, il y a toujours une dimension un peu surréaliste dans les séries que je regarde (ne serait-ce que les immenses capacités intellectuelles et le caractère d'anti-héros des persos principaux dans Mentalist et Sherlock). Là on est dans la vie, la vraie. Bon, dans une vie friquée certes, mais les problèmes te tombent dessus de façon inattendue, les choses arrivent parce que les personnages sont humains, avec leurs qualités et leurs défauts.

Le personnage d'Alicia est très intéressant parce qu'on la voit se relever, se battre. Elle commence la série au fond du trou : épouse bafouée dépendant financièrement de son mari, 2 enfants à charge, au chômage, des amis qui lui ont tourné le dos etc.

Mais c'est une femme forte, qui évolue, qui affirme son indépendance, qui gère ce qu'elle peut aussi bien qu'elle le peut. Elle n'est pas parfaite, elle est humaine. Et grâce à ça, elle fait partie de mes personnages préférés de tous les temps.

 

A coté de ça, la série est très bien écrite et les acteurs sont tous aussi bons les uns que les autres. J'adore particulièrement le jeu de Christine Baranski dans le rôle de Diane, celui de Josh Charles dans le rôle de Will et celui de Alan Cumming dans le rôle de Eli Gold *, qui sont tous trois des personnages extrêmement charismatiques, puissants et complexes.

 

Type : dramatique, réaliste

 

* Si sa tête vous dit quelque chose, c'est peut être que vous l'avez vu, plus jeune, ici.

Daredevil

Daredevil

Ceux qui me connaissent savent que je suis une grande fan de comics. J'essaie donc le plus possible de suivre ce qui se fait en séries. Quand Marvel et Netflix ont produit Daredevil, j'avais très envie de voir ce que ça allait donner. Je n'ai pas été déçue.

 

Résumé : Matt Murdock aveugle depuis un accident avec des produits chimiques dans son enfance, qui l'a aussi doté d'une perception surhumaine, est avocat pour les plus faibles et les plus démunis le jour et devient un justicier masqué la nuit. Il chasse les criminels dans son quartier de New York, le bien nommé Hell's Kitchen, pourri par le crime et la corruption.

 

J'aime beaucoup ce personnage et la façon dont il est écrit dans cette série. Le côté "je suis un anti-héros torturé par sa vision du bien et du mal" est assez bien faite et les personnages sont très attachants (surtout Nelson qui est pas mal pipou).

 

Je n'ai pas grand chose d'autre à dire dessus, le personnage est proche de celui du comics, Marvel étant réputé pour ses héros torturés et ses scénarios apocalyptiques. La réflexion sur la "justice maison" est assez bien faite, les acteurs sont bons. C'est une bonne série si vous aimez cet univers et que vous voulez vous remettre du pitoyable Arrow.

 

Type : action, super-héros

Les Orphelins Beaudelaire

Les Orphelins Beaudelaire

Les petits nouveaux dans le game !

J'adore les Orphelins Beaudelaire : la série de bouquins fait partie de mes préférées (avec celles de Pierre Bottero) quand j'étais plus jeune, mais encore aujourd'hui. J'avais énormément beaucoup hâte que la série sorte. J'avais aussi beaucoup aimé le film (notamment pour l'ambiance et les costumes néo-victoriens) donc j'attendais beaucoup de la série.

 

Résumé : Violette, Klaus et Prunille (Sunny en VO) perdent leurs parents dans un incendie criminel qui réduit leur maison en cendres. Ils sont alors confiés à un mystérieux tuteur, le Comte Olaf, qui ne veut en fait que faire main basse sur leur fortune. Après lui avoir échappé une première fois, ils passent de tuteur en tuteur avec ce criminel à leur trousses. Ils découvrent en parallèle que leurs parents leur cachaient bien des choses ...

 

Et bien c'est très bon ! Je suis moins émerveillée par les costumes, mais l'adaptation est excellente ! Tout repose, à la fois dans le livre et dans la série, sur le fait que le narrateur omniscient connaisse déjà les évènements à venir, et nous lâche du spoil au fil de ses interventions.

Le souci avec ça, c'est de faire en sorte que ceux qui aient lu les livres ne sachent pas déjà tout en avance. Et bien non, ils arrivent à nous surprendre, à nous donner des informations qui sont des tournants clés et secrets dans les livres et au contraire à modifier des informations afin de provoquer des rebondissements inattendus dans la série.

Car c'est ça, la vie des 3 orphelins, une suite de rebondissements inattendus et catastrophiques. Ce qui est absolument génial, autant dans les livres que dans la série, c'est l'humour : un humour noir, adressé directement au spectateur, à travers les lignes de l'écriture. Cette adresse est utilisée comme fil conducteur narratif dans l'histoire, et nous amène à nous demander qui est donc le mystérieux Lemony Snicket, notre narrateur.

Tout est bien fait dans cette adaptation, clairement je n'ai absolument rien à redire, tout a été pensé dans le moindre détail, jusqu'au générique qui est légèrement différent à chaque épisode puisqu'il résume ce qui va se passer, tout ça chanté par Neil Patrick Harris, qui est vraiment un génie.

Et il y a une putain de chanson en fin de saison 1.

 

Type : aventure, dramatique

Promis ça spoile rien.

Galavant

Galavant

On arrive dans les séries un peu plus surprenantes.

Je voulais absolument vous parler de Galavant, qui est une série humoristique et musicale américaine, créée pour attendre la reprise de Once Upon A Time.

Et c'est extrêmement drôle, genre vraiment beaucoup.

Les musiques sont chouettes, les costumes, bien que pas du tout historiques (c'est censé se passer au Moyen Âge) sont bien pensés et donnent un beau visuel à l'ensemble.

 

Résumé : Galavant, un preux chevalier, veut récupérer son véritable amour Madalena, enlevée par l'ignoble roi Richard.

Je ne vous en dis pas plus et vous invite à aller regarder le trailer ci-dessous.

 

Ça a donné une vraiment très chouette série mais malheureusement, elle a été arrêtée avant la fin ... MAIS ALLEZ VOIR QUAND MÊME !

 

Type : médiéval-fantastique, musical, humour

Buffy

Buffy

Mon énorme découverte de l'année, mon véritable coup de coeur et la série qui m'a donné envie de vous écrire cet article. Oui, c'est old school, mais j'avais jamais regardé Buffy avant, et putain, la claque que ça m'a mis !

 

Résumé : Buffy est l'Elue, la Tueuse, et elle doit donc passer sa vie à combattre le mal venu des enfers (vampires et autres démons).

 

Là comme ça, on a l'impression d'être devant une série fantastique banale des années 90, aux fringues et effets spéciaux kitsch. Mais alors, ce Joss Whedon, quel putain de génie.

En fait quand on se dit "Tiens je vais regarder Buffy" on ne s'attend pas du tout à ça.

C'est la première fois que je vois une série traiter d'autant de sujets (dont des délicats ou souvent mal abordés) sans que ce soit le sujet même de la série.

Pour vous donner des exemples : mort, deuil, sexe, addiction ("drogue", sexe), dépression, pervers narcissique, viol (qui est appelé viol, ni banalisé, ni passé sous silence, ni tourné en érotisme ou ridicule : et c'est assez rare dans notre culture pour être souligné), homosexualité (sans putain de clichés) etc.

En fait, c'est pas très joyeux, et la saison 6 met même carrément en PLS. Mais c'est drôle paske les dialogues sont super bien écrits, que l'humour est bien présent, même quand c'est de l'humour noir. Les personnages sont géniaux, tous, sans exceptions, complexes, et on montre la part obscure de chacun d'entre eux. Et en plus les acteurs sont bons.

(Après, avec mon frère, on sortait de Charmed quand on a décidé de regarder, et putain, Charmed c'est vraiment du gros caca dégueulasse, mais jusqu'au bout hein! Autant dans l'histoire, que dans le traitement des personnages, que dans le jeu d'acteurs => ptêtre que je vous ferais un article spécial de comparaison plus précise de ces 2 séries fantastiques des années 90, dites moi si ça vous intéresse)

Et puis en vrai, Joss Whedon, c'est un peu le premier George R.R. Martin : tu sais pas du tout lequel de tes persos préférés va crever au prochain épisode.

 

C'est aussi une série qui est complètement et très très engagée dans la cause féministe, mais sans que ce soit le sujet. Qui l'est juste parce que c'est normal de l'être.

 

En fait je pourrais déblatérer des heures sur cette série tellement je l'ai adorée de tout mon être. J'étais sans cesse émerveillée par son intelligence, ses dialogues, les sujets traités et j'ai vraiment envie de la faire (re)découvrir au monde entier !

 

Type : fantastique, comédie dramatique, action

Voilà, j'aurais passé plus de temps que je ne croyais à écrire cet article mais je l'ai fini et j'ai adoré l'écrire ! Et j'espère qu'il vous a plu et qu'il vous donnera envie de voir mes chouchous du petit écran.

 

Je vous souhaite plein de love sur vos coeurs !

 

A bientôt !

Retour à l'accueil