C'est chouli hein ?

C'est chouli hein ?

Aujourd'hui, je vous fais (enfin) la revue de ce joli coffret !

 

Alors comme vous le savez si vous faites partie de mon entourage proche ou si vous me suivez sur instagram (ploppyspop ==> viendez, on est bien), j'ai craqué sur 2 palettes "chères" pendant les soldes d'hiver : la Vice 4 d'Urban Decay (dont je vous parlerai plus tard) et le coffret édition limitée de Noël Le Grand Palais de Too Faced.

 

Je vous présente donc cette petite merveille. pour expliquer le titre chelou de l'article : bien que ce soit une collection de Noël, je trouve que beaucoup de couleurs font très printanières, sans parler du Melted (un rouge à lèvres liquide de Too Faced pour les néophytes), qui est rose clair et qui fait très "beau temps, belle mine" (ou cagole si on fait pas gaffe).

 

Je sais qu'il n'est plus en vente, mais comme je l'ai vu il y a encore à peine quelques semaines, je pense qu'il doit être en destockage pour celles/ceux qui seraient intéressé.e.s. Sinon, il y a toujours les reventes des particuliers.

Sur le côté à droite, on peut voir l'espace pour passer le doigt et soulever la palette.

Sur le côté à droite, on peut voir l'espace pour passer le doigt et soulever la palette.

On va commencer par les choses qui fâchent : le prix.

Je l'ai acheté à -30% à 38,47€ (prix original : 54,95€). Alors oui, presque 40€ pour du maquillage, je peux comprendre que ça en rebute certains. Cependant, dans ce coffret nous avons 18 fards à paupières, 2 blush, un highlighter, un bronzer, et 3 miniatures pas si miniature que ça puisque je trouve que les formats sont très satisfaisants : une base à paupières Shadow Insurance, un rouge à lèvres Melted teinte Peony et un mascara Better Than Sex.

Sachant que les palettes de fards à paupières format Chocolate Bar (16 fards) sont à 44€, les Melted grand format à 20€, le Better Than Sex petit format à 12€, la Shadow Insurance grand format à 17,95€, les blush/bronzers/highlighters aux environs de 29€ chacun, finalement je trouve que j'ai fait une plutôt bonne affaire.

 

 

Surtout que la qualité est vraiment au rendez-vous : j'ai eu beaucoup de palettes multi-usage, de marque comme Sephora, Nocibé, Marionnaud*, mais celle-là, c'est vraiment une tuerie. Il y a cependant quelques petites déceptions que je vais détailler plus loin.

 

 

 

 

*J'ai un peu comparé les prix avec les palettes multi-usages des marques propres aux

parfumeries :

Il faut compter environ 40€ pour la marque Sephora, entre 20 et 35€ pour Marionnaud, et entre 15 et 50€ pour Nocibé. Et à part dans les coffret en édition limitée tels que ceux de Too Faced, on retrouve rarement des coffrets multi-usages chez les grandes marques. Plus la qualité augmente plus le nombre de fards diminue. On a donc une grande variété de fards chez les marques Sephora, Nocibé et Marionnaud mais : les couleurs sont moins originales, moins jolies, moins pigmentées etc. et parfois pour un prix approchant de près celui des grandes marques.

Du pastel et des paillettes : c'est Noël ?

Pourquoi celle-là plus que les autres, me demanderez-vous.

Bon, ya pas à chier, d'abord il y a le packaging. Je ne suis pas une grande fan de rose, mais la boîte/coffret avec un couvercle qui ressemble à un paquet cadeau entouré d'un faux ruban texturé, c'est quand même chouette et ça fait tout de suite festif.

Ensuite on enlève le couvercle et là, la boîte se déplie pour laisser apparaître le petit décor d'intérieur avec des pop-up, et les miniatures qui trônent au milieu. C'est joli et original, et j'ai toujours été fan des pop-ups. La palette est intégrée dans la base du coffret, afin de se retrouver à plat quand on l'ouvre, mais ce que je trouve cool, c'est qu'on puisse la retirer pour l'avoir seule sans se trimballer le coffret entier.

Gros manque : un miroir.

*µ*

*µ*

Seconde raison : les couleurs des fards. J'ai au moins 3 autres grosses palettes moins chères qui sont vraiment pas mal hein, mais regardez-moi l'originalité des couleurs sur celle-là. Les couleurs et les textures. Nous avons du plus ou moins pailleté, jusqu'à faire irisé presque métallisé, et du mat.

Tous les swatches. De rien.

Tous les swatches. De rien.

Nan j'déconne, vous allez pas vous en tirer aussi facilement.

Première ligne.

Première ligne.

On va se le faire ligne par ligne, avec swatches et avis sur chaque couleur hein.

 

Première ligne, les 3 rectangles qui sont en fait des fards que l'on est censé utiliser plus de fois que les autres pour unifier la paupière/faire la transition/illuminer l'arcade etc. Ce sont donc plutôt des basiques.

White Christmas : un blanc mat bien opaque. Basique et utile, à avoir dans sa trousse de maquillage pour unifier la paupière mobile, illuminer l'arcade en restant mat, faire ressortir d'autres fards etc.

Satin Sheets : un magnifique rose gold irisé. Il est vraiment rose dans la palette mais dès qu'on le swatch et qu'on le fait miroiter à la lumière, il devient doré champagne. Superbe. Je l'aime. Et je pense que je vais l'utiliser aussi en highlighter tellement qu'il est bô.

Vintage Lace : un beige peau parfait pour la transition avec l'arcade, pour fondre les fards avec la peau ou entre eux.

Seconde ligne.

Seconde ligne.

Delightful : un rose pâle paileté, très poudreux. Du coup, il fout vraiment des paillettes partout, et si il apparaît très rose dans la palette, il est presque blanc en swatch. C'est une petite déception, par rapport à la couleur et aux chutes. Mais même s'il n'a pas la même couleur sur la palette et en swatch, il est très pigmenté et très lumineux, du coup je l'aime bien quand même.

 

Moon on Their Wings : un doré clair qui semble avoir des sous tons roses dans la palette mais qui tire vraiment sur le doré blanc (un vrai champagne quoi) une fois swatché. Tout comme son copain précédent il est pailleté et poudreux. Mais pigmenté.

 

Ces deux fards là prévoient d'être un peu chiants à l'utilisation. Leur défaut est d'avoir des paillettes très poudreuses qui s'éparpillent dès qu'on applique le produit. Par contre, c'est une couleur très lumineuse qui reste ensuite après la perte pertes de ces paillettes : la couleur une fois appliquée n'est donc plus pailletée mais irisée et vraiment très jolie. Je suis donc déçue qu'on perde les paillettes promises mais tout de même contente du résultat final.

 

Cobblestone : un marron gris beige (ouep, chuis dans la précision) qui paraît assez froid dans la palette mais qui tire plus sur les orangés une fois appliqué. Il est mat, non poudreux et assez clair, pas très pigmenté: il faut donc repasser plusieurs fois si on veut de l'intensité. Il est parfait pour le creux de paupière.

 

■City Lights : un marron orangé mat avec de toutes petites paillettes. Oui un mat avec des paillettes, ça fait un peu bizarre dit comme ça mais c'est tout à fait ce qu'il est. Les paillettes, doré clair, sont tellement petites qu'il faut mettre le nez dessus pour les discerner mais elles donnent à ce mat assez chaud une certaine subtilité. Il est très pigmenté et pas du tout poudreux.

 

■Dreamlight : premier coup de coeur de la palette pour ce bronze irisé, très pigmenté, très lumineux, absolument pas poudreux (à vrai dire, il est même velouté, presque crémeux). Je le trouve absolument magnifique et je trouve (enfin) la qualité que j'attendais pour une telle palette (sans compter la première ligne de fards de base).

 

 

Troisième ligne.

Troisième ligne.

■String of Lights : la grosse déception pour moi sur cette palette. Tout comme Delightful ou Moon on Their Wings, ce bleu pâle pailleté est très poudreux et les paillettes s'éparpillent. Mais contrairement aux deux autres, le résultat final n'est pas concluant du tout : le bleu se discerne à peine mais surtout la pigmentation n'est pas au rendez-vous ! Je me retrouve avec un amas de paillettes volatiles qui ont l'ai de vouloir se faire la malle dès qu'on les effleurera.

 

■Yule Log : ce fard là m'a impressionnée. C'est exactement le genre de fards qu'on ne trouve pas dans les palettes de marques moins chères.* C'est un bronze très foncé, presque noir mais pas tout à fait, et avec des paillettes. Et c'est exactement ça une fois swatché : plus on repasse plus c'est noir, mais si on ne met qu'une couche, c'est un maron doré très très foncé. Les paillettes sont assez fines, se posent très bien et restent en place, mais surtout, elles donnent de la subtilité à la couleur. Cette dernière est pigmentée et le fard n'est pas poudreux. Je l'aime.

 

■Wish List : Il porte admirablement son nom. C'est un vrai doré jaune, d'intensité moyenne, irisé et très lumineux. Il est extrêmement pigmenté, opaque, pas du tout poudreux. Bref, parfait.

 

■Arc de Triomphe : lui aussi, il est magnifique. C'est un vieux rose doré irisé absolument superbe. Très pigmenté, opaque, pas poudreux pour un sou. ♥

 

■Belle Femme : un marron froid foncé mat. Pas poudreux du tout, il sera très bien pour intensifier un make up, en ras de cils ou coin externe. Il n'est pas complètement opaque en un seul passage mais la pigmentation tient quand même la route.

 

 

*Si vous voulez vous renseigner sur les différentes gammes de make up (marques, prix, qualité etc.), j'ai fait un article juste ici. Promis, il n'y a rien de compliqué et ça peut vous aider à choisir ;)

Quatrième ligne (on approche de la fin, ne vous inquiétez pas).

Quatrième ligne (on approche de la fin, ne vous inquiétez pas).

■Stiletto : un noir mat, pas poudreux. Il en faudrait toujours un comme ça dans une palette, c'est multi-tâches. J'aurais préféré qu'il soit encore plus opaque en un seul passage, mais quand on se plante et qu'on fout des pigments partout où il n'aurait pas fallu, on est content que ce ne soit pas le cas, donc il est très bien.

 

■Eiffel : un vert gris aux irisés dorés, pas trop poudreux mais pas très pigmenté : il faut au moins deux passages pour obtenir une couleur opaque. Mais une fois qu'on l'a obtenue, elle est vraiment très jolie et lumineuse. Il arrive presque à être métallique avec ses reflets dorés, je l'aime beaucoup d'amour.

 

■Midnight in Paris : je n'arrive pas à savoir quoi penser de cette couleur. Dans la palette, c'est un très beau bleu foncé qui, dirait-on, mélange des paillettes/pigments noirs ou gris.e.s foncé.e.s et bleu.e.s. C'est assez étrange. Ensuite, quand on l'applique, il est extrêmement poudreux et on a l'impression de perdre tous les pigments pour ne garder qu'une couche grise transparente et quelques paillettes éparses. Mais dès qu'on fait miroiter, il appaaraît comme un gris foncé translucide aux irisés bleus et c'est très joli. Et si on repasse, on obtient une couleur très satisfaisante bien que toujours un peu transparente. Par contre, il est vraiment très très très poudreux.

 

■Champs Élysées : c'est un très joli violet irisé. Sur le swatch, il fait gris violet mais on découvre sa luminosité et l'intensité des pigments violets en le faisant miroiter. Il a quelques fines paillettes mais n'est pas du tout poudreux.

 

■Party Dress : last but not least comme on dit. C'est un très joli rose d'intensité moyenne, plutôt chaud et vif. Il n'est pas vraiment irisé mais contient de toutes petites et subtiles paillettes qui l'empêchent d'être un mat et n'est pas poudreux du tout. Le rose n'est pas une couleur que je porte souvent sur les yeux, surtout quand c'est aussi voyant que ça (Paske j'aime pas le rose. Oui, j'achète un coffret maquillage rose. Oui, il y a 3 roses pour les yeux dedans. Oui, je sais tout ça. Mais il est bô.) mais lui me donne envie de tenter de nouvelles expériences, donc on verra bien !

Cinquième et dernière ligne.

Cinquième et dernière ligne.

La dernière ligne est celle des produits pour le teint : deux blush, un highlighter et un bronzer.

 

■Stardust : un joli corail mat. Un rose chaud, d'intensité moyenne, bien pigmenté mais pas trop (ça évite les conneries du type "je viens de courir 3 km" ou "je me déguise en clown pour l'anniversaire du petit cousin").

 

■Skyline : un rose bébé, donc froid et doux, mat. Un peu moins pigmenté que son collègue. Très joli aussi même si j'ai une préférence pour le corail. Il est aussi un peu plus sec, sans pour autant être vraiment poudreux.

 

■Flush : très joli highlighter champagne, pigmenté mais une fois estompé, assez subtil. Il a une très jolie lumière dorée que j'adore, mais j'aurais peut être voulu quelque chose à l'aspect plus "wahou!". Moi, j'aime quand l'highlighter se voit, et je veux pouvoir décider de sa subtilité ... ou non. Avec lui, je pense que ça manquera d'intensité et de luminosité, même si j'en passe 40 couches. Mais sinon, il est joli et irait très bien à des carnations foncées, sur lesquelles il ressortirait mieux.

La photo ne lui rend absolument pas justice en passant.

 

■Sun Bunny : le bronzer, un marron orangé moyen et irisé. Je l'aime bien car il est lumineux mais il faut faire attention en l'appliquant pour les peaux les plus claires, car j'ai peur qu'il soit un poil trop orangé.

Les miniatures.

Les miniatures.

Passons au trois dernières petites choses qui accompagnent cette jolie palette.

 

■Le mascara Better Than Sex : la brosse est en poils, très fournie et assez grosse. Personnellement, j'adore ce mascara, car je trouve qu'il attrape bien les cils et donne du volume sans faire de paquets. Après, mes cils sont biens de nature, j'ai jamais eu à m'en plaindre, donc je ne sais pas du tout ce qu'il donnerait sur des cils plus courts, droits etc.

 

■La base à paupières Shadow Insurance : censée faire ressortir les couleurs, faire tenir les fards plus longtemps et les empêcher de filer dans les ridules de la paupière. Je n'ai pratiquement jamais de problème de tenue de fards, ou alors je ne m'en rends pas compte. En tout cas, elle fait bien ressortir la couleur de ceux que j'ai utilisés avec (de la palette présentée ici mais aussi d'autres de ma collection).

 

■Le rouge à lèvres liquide Melted teinte Peony : j'adore les rouges à lèvres liquides et il me tardait de tester un Melted. J'avais pas mal d'à priori : j'avais peur que ça ressemble trop à un gloss, que ce soit collant, bref tout ce que je déteste. Et je vous avoue qu'en voyant la teinte (un rose froid un peu Barbie), je me suis dit que j'allais détester (on reparle du fait que je n'aime pas le rose ?).

Et en fait, non. Bien sûr, on évite de l'associer au bleu piscine sur les yeux, et si on a les cheveux peroxydés, on évite de se la jouer total look cagole/bimbo/barbie (je n'ai rien contre ces personnes hein, c'est juste que ça pique les yeux quand on leur envoie trop d'informations visuelles d'un coup), mais en fait il est assez portable. Il a un fini ni vraiment mat, ni vraiment brillant : crémeux je dirais. Il est très confortable, ne colle pas, ne sèche pas les lèvres, ne marque pas les petites peaux sèches.

Bref je l'aime bien, et pour la peine je rajoute quelques photos complémentaires.*

 

 

*En vrai, peut être que je rajouterai aussi quelques photos du mascara et de la base pour pas qu'ils soient jaloux, on verra.

Vous pouvez faire défiler les images avec les petites flèches sur les côtés. Essayez, c'est drôle.
Vous pouvez faire défiler les images avec les petites flèches sur les côtés. Essayez, c'est drôle.
Vous pouvez faire défiler les images avec les petites flèches sur les côtés. Essayez, c'est drôle.
Vous pouvez faire défiler les images avec les petites flèches sur les côtés. Essayez, c'est drôle.

Vous pouvez faire défiler les images avec les petites flèches sur les côtés. Essayez, c'est drôle.

Petite conclusion : j'aime beaucoup ce coffret/palette même si certains fards laissent un peu à désirer car trop poudreux et/ou pas assez pigmentés. Les couleurs sont originales, très jolies, et les irisés sont vraiment à tomber, très lumineux étoo étoo. Les 3 miniatures me plaisent aussi beaucoup, et je me retiens maintenant de craquer sur d'autres Melted ( ̄ー ̄)

 

 

 

J'espère que cet article vous aura plu !

Et vous, vous avez des palettes chouettes, des coffrets à me conseiller? Histoire que je rallonge ma wish list de quelques produits xD

 

 

N'hésitez pas à commenter, partager, vous abonner (en haut dans le menu déroulant), à aimer la page facebook qui accompagne ce blog et qui vous donnera toutes les dernières actualités ;)

 

Bisous les gens !

Retour à l'accueil